Week-end à Rome

Le colisée de rome

Colisée de Rome

Quand on a commence à se dire «  tiens ce serait sympa un weekend-end prolongé en amoureux » on pense de suite à Rome ( bon et à Venise je vous l’accorde). Idée en tête, quelques clics plus tard, les billets d’avion (Easyjet A/R 100 euros/personne de nice) et l’hôtel (sur Voyages privé) sont réservés, nous sommes prêts pour la ville éternelle.
Après 1h10 de vol nous avons atterri à l’aéroport de Fiumicino, afin de se rendre dans le centre de Rome nous avons emprunter une navette desservant la gare Termini.

Bon à savoir !

=> Il est conseillé d’acheter son billet avant l’arrivée du bus, soit à l’intérieur de l’aéroport au stand « Terravision » environ 5 euros ou directement sur leur site (le trajet dure environ 1h).
=> Afin de profiter à fond de la ville et de ses beautés il est préférable de prendre le city pass environ 34 euros soit sur le site http://www.romapass.it/ soit dans les bureaux de tabac et offices de tourisme.
=> Les transports en commun à Rome sont très pratique et il est impossible de se perdre dans le métro ou les bus, cependant Rome étant envahi de monuments et vestiges le mieux est de marcher.
=> A ramener :
Toutes sortes de pâtes, de gressins et le pecorino délicieux fromage à râper.

Notre point d’ancrage

Nous avons opté pour un hôtel se trouvant près de la villa Borghese et quelques peu excentré. Hôtel « Beverly Hills  » très kitsch mais agréable.
Point positif : chambre et salle de bain spacieuse, mise à disposition d’un mini bar. Le jardin Borghese se trouve à côté et permet de belles balades. De nombreuses lignes de bus à proximité.
Point négatif : la nourriture de l’hôtel est moyenne, le métro est assez loin.

Côté tablepates

Rome est une ville très touristique et les prix sont quelques peu élevés cependant cela reste l’Italie et donc abordable. Beaucoup de restaurants, certains touristiques d’autres typiques, nous en avons retenu deux :
– «  l’Archetto » non loin de la Fontaine de Trévi, des bruschettas à tomber, mention spéciale pour les pâtes au citron et pour les tagliatelles aux courgettes. Les prix sont raisonnables et l’accueil est chaleureux.
– Il Bocconcino : situé dans les petites rues en face du Colisée. (Via Ostilia, 23 )

Rome : un musée à ciel ouvert

La fontaine de Trévi

fontaine de trevi rome

Notre première rencontre sur le sol romain fut avec la Fontaine de Trévi, ce qui est étonnant en voyant des œuvres si imposantes c’est le moment où cette vision vous coupe le souffle. Sensation que l’on éprouve souvent à Rome.

De jour comme de nuit la fontaine se retrouve l’attraction de milliers de visiteurs. Après avoir admiré sous toutes les coutures la fontaine, y avoir jeté un centime , fait un vœux et zyeuté la petite église qui se trouve non loin, on vous conseille la glacerie sur le côté gauche de la Fontaine, d’abord refroidi par sa proximité, ce qui est souvent un signe d’attrape touriste, on s’est laissé tenter et n’avons eu aucun regrets. En prenant le bus direction piazza Navola se trouve le Panthéon.

IMG_2605Le Panthéon

L’édifice est un temple dédié à l’ensemble des dieux de l’Antiquité en particulier à Mars et à Venus. Un monument imposant sur la place de la Rotonde où l’on peut aussi admirer la fontaine de la Renaissance.

La Piazza di Spagna

Lieu incontournable, elle fait partie de ses lieux où l’on aime s’attarder. La piazza di Spagna attire beaucoup de monde venu se poser sur les marches reliant la place à l’église la Trinité des Monts. Une fois en haut le panorama est époustouflante.

Vestiges Romains

Au bout de l’avenue de Tritone, se trouve la piazza Venezzia qui accueille un monument dédié à Victor Emmanuel II. La piazza Venezzia débouche sur le Capitole et sur les forums.

Sur le côté de la piazza, on peut également admirer les forums romains et la colonne de Trajan, avant d’avoir une nouvelle fois le souffle couper et d’apercevoir le Colisée. Pris dans l’ambiance romaine nous avons accepté de faire des photos avec des gladiateurs qui se sont montrés beaucoup moins sympathique lorsque nous avons refusé de payé les 20 euros demandé.

Arrivée au Colisée, toujours la même histoire, pour les détenteurs du graal, pas de file d’attente direction la visite du Colisée, pour les autres, patience.
Le Monument est grandiose, imposant, impressionnant ; pour un peu en fermant les yeux on entend la bruit des gladiateurs et imagine les combats s’y étant déroulés tant l’atmosphère est conservé. A l’étage, une exposition photo, des statues dont César et des explications sur l’histoire du monument s’y trouve. Nous avons opté pour faire la visite à notre rythme sans visite guidé (1h30).

Situé près du Colisée, l’arc de Constantin, arc de triomphe à trois arcs richement décorées. En continuant derrière l’arc Constantin quelques minutes on tombe sur l’église Santa Maria in Cosmedin où se trouve la célèbre « Bocca della Verita ».

Château St Angelo

chateau st angelo romeChangement de direction, pour aller contempler le château st Angelo. Sur la rive droite du Tibre, l’accès du château St Angelo se fait par une rampe, recouverte de marbre et de mosaïque qui débouche dans la cour d’honneur. Le château est intact, rassemblant forteresse, ruelles, prison, musées ; encore une visite chargé d’histoire et d’émotions ; au sommet la vue sur la ville est magnifique, on aperçoit le Vatican mais aussi le pont Saint Ange jalonné de 10 statues.

Le Vatican

A proximité du château St Angelo, le Vatican. Le plus petit état du monde et quand on se balade là-bas on prend conscience à quel point c’est vrai. Arrivé à la place St Pierre, même si la 1 ère impression a été « elle est plus grande à la télé » elle n’en reste pas moins impressionnante. Mais le mot est encore plus grand lorsque nous rentrons dans la Basilique St Pierre. Aucun mot ne définit les peintures, les dorures, les sculptures ou l’immensité de la Basilique, le souffle est encore coupé, cela ne laisse tout simplement pas indiffèrent.

Pour mettre un peu de nature dans ce petit séjour Romain, nous avons décidé de passer quelques heures dans le jardin Borghese qui se trouve à côté de piazza di Popolo. Encore une place qui vaut le coup d’œil, église, fontaines, obélisque ornent la place.

Le jardin Borghese

Le jardin Borghese est immense, outre le jardin on y trouve, une volière, un parc de daims, un lac, le temple d’Esculape, et celui d’Antonin et Fautisne, les fontaines de Pégases, du Fiocco et j’en passe… sans oublier la galerie Borghese. Le jardin offre la possibilité de se balader à pied, en calèche, en vélo ou en voiturette dans un cadre idéal pour un instant relax.

C’est sur cette note de verdure que s’achève notre aventure romaine, la découverte a été intense. Découvrez les autres charmes transalpins et préparez votre prochain voyage en Italie !

Télécharger le GPS Voir la galerie photos

Partage avec tes amis :Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on TumblrPin on PinterestShare on Facebook

2 reflexions sur “Week-end à Rome

  1. Pingback: Partir à la découverte des vestiges de Rome | Geoploria, Explorez le monde

  2. Pingback: Top 5 des destinations pas cheres pour un week end - Ambiance voyages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *